Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Bruno Galbrun

(ISTeP)

Contributions de l’ISTeP à l’échelle des temps géologiques 2012. Quoi d’autre pour la prochaine ?

La calibration astronomique est devenue, cette dernière décennie, la méthode qui a le plus contribué à améliorer la précision de l’échelle des temps géologiques, et qui permet d’estimer à quelques milliers d’années près, la durée des événements et processus enregistrés dans les séries sédimentaires. Dans l’échelle des temps géologiques 2004 une calibration astronomique directe (par corrélations d’enregistrements sédimentaires avec les modèles astronomiques) a été réalisée pour les 23 derniers Ma (Néogène). Dans l’échelle 2012 cette calibration directe a été proposée jusqu’à environ -50 Ma. Etant donné le caractère chaotique du système solaire il ne sera pas possible par cette méthodologie directe d’aller au-delà de -60 Ma. Ainsi pour les temps mésozoïques le terme calibration astronomique s’entend comme établissement d’échelles de temps flottantes, c’est à dire l’estimation de la durée représentée par une série sédimentaire en y reconnaissant la trace des paramètres orbitaux de la Terre. Cette différence méthodologique sera présentée brièvement au cours de ce séminaire par quelques exemples.
Ces dernières années une équipe de l’ISTeP, alors seule équipe en France, à s’être engagée dans cette thématique, a obtenu des résultats, essentiellement pour des périodes du Mésozoïque, qui ont été intégrés dans l’échelle des temps 2012. Ces résultats portant sur la limite Crétacé-Paléogène, l’Oxfordien et le Kimméridgien (Jurassique sup.) et le Toarcien (Jurassique inf.) seront succinctement rappelés. Un point sera fait sur des travaux en cours de même nature, quelques intervalles du Mésozoïque, l’accent sera mis sur le Rhétien (dernier étage du Trias) pour les aspects méthodologiques.

09/10/2015 à 12h30, Salle Fourcade (Tour 55-56, 4ème étage)

21/07/16

Traductions :

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)