Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Céline Ducassou

(Rennes)

L’enregistrement des reliefs dans les archives sédimentaires – Applications à l’orogenèse Varisque et à l’obduction en Oman

Les bassins sédimentaires préservent les archives de l’évolution des reliefs qui leur étaient adjacents, bien après leur disparition. A partir de reconstitutions des paléo-environnements et d’analyses de sources, il est possible d’identifier les périodes de formation et de destruction des reliefs, de préciser la nature des roches qui les constituaient et de discuter leur localisation.

Bien que situées dans les zones internes de la chaîne Varisque, à proximité des roches métamorphiques de haute-pression/basse-température du complexe de Champtoceaux, des séries sédimentaires paléozoïques ont été remarquablement préservées de la déformation et de l’érosion. Elles offrent une opportunité unique de discuter de l’évolution des reliefs associés à des épisodes magmatiques et métamorphiques durant les phases précoces de cet orogène.

En Oman, les témoins de l’obduction de l’ophiolite de Samail sur la plateforme arabe ont été particulièrement bien préservés de la déformation depuis la mise en place des nappes au Crétacé supérieur. Les séries sédimentaires de la plateforme arabe ont probablement enregistré la mise en place des nappes, et leur étude permettrait de contraindre la réponse de la marge à l’obduction.

A partir de ces deux exemples, nous verrons quelles informations nous pouvons tirer des archives sédimentaires sur l’évolution des reliefs, notamment afin de mieux contraindre les processus géodynamiques à l’origine de leur formation.

10/03/2017, Salle Atlantique (3ème étage couloir 56/66) à 12h30

16/02/17

Traductions :

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)