Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Simon Andrieu

(labo GEOPS à Orsay)

Lien entre diagenèse des discontinuités, faciès sédimentaire et stratigraphie séquentielle : exemple de la plateforme carbonatée de l'ouest de la France (Aalénien-Oxfordien)

L’étude des roches carbonatées est essentielle pour comprendre les facteurs influençant l’évolution des écosystèmes très riches (lagons, récifs coralliens…), mais également pour localiser et caractériser l’architecture des réservoirs en eau, gaz ou pétrole. Deux enjeux majeurs sont : (1) de définir l’influence respective des facteurs, notamment tectonique et climatique, contrôlant le développement à grande échelle des plateformes carbonatées intracratoniques et (2) de relier la diagenèse précoce avec les paléoenvironnements et les modèles de stratigraphie séquentielle, pour les rendre plus prédictifs quant à la répartition des propriétés réservoirs. Pour répondre à ces problématiques, l’évolution de la plateforme carbonatée de l’ouest de la France a été reconstituée de l’Aalénien à l’Oxfordien (17 millions d’années). La topographie du socle contrôle la répartition latérale des bathymétries jusqu’au Bathonien moyen. La tectonique régionale favorise ou empêche localement la production carbonatée. À l’échelle des bassins ouest-téthysiens, des phases généralisées de disparition et de croissance des plateformes carbonatées sont contrôlées par les variations du climat d’une période de 9 millions d’années. La production carbonatée est faible pendant les périodes humides et importante au cours des périodes sèches perturbées par de courtes moussons. Des analyses isotopiques (δ18O et δ13C) à haute résolution ont été réalisées sur des ciments précoces variés localisés sous des discontinuités, permettant de reconstituer l’histoire paléoenvironnementale aboutissant à leur formation. Il est mis en évidence qu’un même morphotype de ciment peut précipiter dans les milieux très différents. Des variations à très haute résolution des signaux isotopiques, impossibles à mettre en évidence avec des méthodes d’échantillonnage classiques, sont enregistrées. Un nouveau modèle de stratigraphie séquentielle – reliant architecture, faciès et diagenèse précoce – est proposé pour une bordure de plateforme oolithique. Sur la plateforme interne, les discontinuités passent latéralement de surfaces subaériennes à des hardgrounds marins, dont l’érosion aboutit au dépôt de niveaux à intraclastes sur la bordure de plateforme. La cimentation précoce est uniquement localisée sous les discontinuités et est absente dans la bordure de plateforme où la sédimentation est continue.

10/02/2017, Salle Fourcade à 12h30

06/02/17

Traductions :

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)