Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - François Negro

(CHYN, Neuchâtel)

Relations entre fracturation et circulation de fluides dans les systèmes hydrothermaux alpins

Les systèmes hydrothermaux alpins sont des laboratoires d’étude naturels pour la compréhension des circulations de fluides dans les prismes orogéniques. Ils nous renseignent sur l’origine et la nature des fluides, le rôle joué par la tectonique alpine sur leur circulation, ainsi que sur les interactions fluide-roche. L’analyse des caractéristiques de la fracturation sur le terrain (répartition spatiale, ouverture, connectivité) permet de quantifier paramètres hydrodynamiques (perméabilité, conductivité hydraulique) des zones de failles, dont l’architecture contrôle les circulations de fluides. Ces données sur la fracturation peuvent ensuite être utilisées pour la paramétrisation et la calibration de modèles hydrodynamiques d’écoulement à l’échelle régionale, qui permettent de caractériser et quantifier la dynamique de ces circulations. La géochimie des eaux thermales apporte quant à elle des informations sur l’origine des fluides, ainsi que sur les interactions fluide-roche. L’ensemble de ces aspects sont présentés et discutés au travers d’exemples régionaux dans les systèmes hydrothermaux des massifs des Aiguilles Rouges et de l’Argentera.

02/04/2014 à 12h30, Salle Fourcade (Tour 55-56, 4ème étage)

Isabelle Morgant - 21/07/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 155 membres dont :

    • 16 professeurs (dont 2 associés)
    • 28 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 13 ATER et post-docs
    • 50 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 18 collaborateurs bénévoles (dont 9 émérites)