Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Jean-Pierre Brun

(Géosciences Rennes)

Mécanismes de l'extension arrière-arc en Egée, depuis 45 Ma

Le domaine arrière-arc de l’Egée est constitué de trois grandes blocs de croûte continentale (du N au S: Rhodopia, Pelagonia et Adria), séparés par les suture du Vardar et du Pinde. L’extension arrière arc de l’Egée s’est déroulée en deux grandes étapes. De 45 à 15 Ma, l’extension est lente, contrôlée par une vitesse de recul de la fosse de subduction d’environ 0,7 cm/an. Elle est marquée par des déformations localisées de trois types : i) dépôt des bassins paléogènes sur Rhodopia et Pélagonia, ii) « core complex » du Sud Rhodope exhumant Pélagonia à l’intérieur de Rhodopia, au Nord, et iii) exhumation des séries métamorphiques de haute pression de Pélagonia et Adria, au Sud. Depuis 15 Ma, le recul de la fosse de subduction a fortement accéléré pour atteindre aujourd’hui une vitesse de 3,2 cm/an, en donnant naissance à une extension distribuée à l’échelle de l’Egée entière (sur environ 1.000 km en direction NS), marquée par les bassins Néogènes et la segmentation des domaines métamorphiques (HP et HT) exhumés pendant la période d’extension précédente. Cette transition saisissante de mécanismes de déformation, d’abord localisés puis ensuite distribués à l’échelle régionale, est probablement imputable à la déchirure du slab hellénique autour de 15 Ma. On discutera la nature et les modalités des différents mécanismes d’extension et leur association et/ou succession dans le temps et l’espace ainsi que leur signification géodynamique dans le contexte du rollback de la subduction hellénique.

30/06/2014 à 14h00, Salle Fourcade (Tour 55-56, 4ème étage)

21/07/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 155 membres dont :

    • 16 professeurs (dont 2 associés)
    • 28 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 13 ATER et post-docs
    • 50 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 18 collaborateurs bénévoles (dont 9 émérites)