Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Nadaya Cubas

(IPGP)

Relations entre propriétés frictionnelles des mega-chevauchements, déformation des avant-arcs et ruptures sismiques.

Déterminer les propriétés frictionnelles des failles est un sujet d'étude majeur en sismotectonique, puisque ces propriétés sont censées contrôlées, à la fois, la déformation des marges convergentes et le potentiel sismogénique des mega-chevauchements de subduction. Pour contraindre ces propriétés et leurs variations spatio-temporelles, je propose d'étudier la morphologie et la déformation des avants-arcs de subduction à l'aide d'approches mecaniques simples et efficaces (limit analysis, critical taper). Je presenterai les résultats obtenus le long des trois zones de subduction ayant produit les séismes majeurs du 21ème siècle : Chili Central (Maule 2010), Nord-Est Japon (Tohoku-Oki 2011) et Sumatra (Sumatra-Andaman 2004). Nous verrons que dans les zones sismogéniques, la friction effective le long du mega-chevauchement est très faible, probablement liée aux processus d'adoucissement dynamiques.
Dans les zones se déformant asismiquement, comme le prisme d'accrétion, la friction effective présente des valeurs intermédiaires et une pression de fluide hydrostatique. Toutefois, les zones frontales ayant rompu sismiquement sont caractérisées par une pression de fluide quasi-lithostatique. Ces différences majeures de propriétés frictionnelles entre zone asismique et zone sismogénique induisent des styles de déformations différents. Par conséquent, en plus d'apporter des contraintes frictionnelles nécessaires à une meilleure compréhension de la mécanique des séismes, l'étude de la déformation des avant-arcs peut s'avérer crucial pour l'évaluation du risque sismique.

12/02/2014 à 12h30, Salle Fourcade (Tour 55-56, 4ème étage)

Isabelle Morgant - 21/07/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)