Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Yann Rolland

(Géoazur)

La chaine du Tian-Shan (Asie centrale): Histoire paléozoïque et réactivations

La chaîne du Tian Shan est l'une des plus hautes (culmine à 7400 metres, cime du Pobeda), elle résulte d'une amalgamation de blocs au cours du Paléozoïque, constituant le Central Asian Orogenic belt, se terminant à 300 Ma par l'accrétion du Tarim.
La structure du Tian Shan est donc fortement héritée de cette phase orogénique d'accrétion. Sa structure et évolution métamorphique rappelle celles des Alpes Occidentales, où l'on retrouve un prisme de roches de HP à UHP, y compris continentale, qui signent une étape de subduction continentale et une absence de rééquilibrage HT. Par la suite de grands décrochements (faille de Talas-Ferghana, TFF, long de 2000 km) se sont activés, tout d'abord en collision puis ensuite au Permien puis au Trias Sup-Jurassique inférieur dans des contextes de trans-tension. Ces mouvements expliquent l'essentiel des 200 km de rejet dextre de cette grande faille TFF.
A partir de 30 Ma, la collision Inde-Asie, distante de 2000 km du Tian Shan, réactive fortement ces structures pré-existantes. Les mouvements verticaux sont aujourd'hui très actifs. Une thèse est actuellement en cours (C. Loury) pour quantifier ceux-ci dans la haute chaîne.

04/04/2014 à 12h30, Salle Fourcade (Tour 55-56, 4ème étage)

21/07/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)