Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Séminaire ISTeP - Ali Hannouche

(LEESU- ENPC)

Séminaire conjoint ISTeP / METIS
Liste des séminaires METIS est consultable sur le site de l'UMR

Apport de la turbidité pour évaluer les flux polluants et comprendre leurs processus de production et de transfert en réseaux d'assainissement

La maîtrise de la pollution liée aux rejets urbains de temps de pluie (RUTP) a pris une place croissante dans les problèmes d’assainissement, relayée par un cadre réglementaire national et européen de plus en plus strict notamment en matière de contrôle, d’évaluation et de limitation de ces rejets.
On ne dispose pas à l’heure actuelle de modèles permettant de décrire et de prévoir de manière satisfaisante les flux de contaminants générés et transportés lors des événements pluvieux et susceptibles d’être rejetés dans les milieux aquatiques. Ceci est dû à un manque de compréhension des phénomènes impliqués, lui-même dû à la rareté de jeux de données échantillonnés à pas de temps court sur les flux de contaminants et notamment de leur principal vecteur, les Matières en Suspension (MES), transitant dans les réseaux d’assainissement pour une large gamme de régimes hydrauliques.
Dans ce contexte, la mesure en continu de la turbidité s’est développée car elle permet d’avoir indirectement accès à la mesure de la dynamique de la pollution particulaire (MES), notamment lors d’événements pluvieux. Depuis 2007, les observatoires français en hydrologie urbaine : OPUR-Paris (Observatoire des Polluant Urbains en Île de France), OTHU-Lyon (Observatoire de Terrain en Hydrologie Urbaine) et ONEVU-Nantes (Observatoire Nantais des EnVironnements Urbains) ont coordonné leurs efforts pour améliorer la fiabilité et la reproductibilité des mesures en continu de la turbidité en réseaux d’assainissement. On dispose donc à l’heure actuelle de bases de données solides et fournies dont l’exploitation systématique doit permettre de mieux évaluer les flux polluants transitant en réseaux d’assainissement et de mieux comprendre les processus de production et le transfert des particules par temps de pluie.
L’objectif de cette présentation est de montrer l’apport de la mesure en continu de la turbidité à différentes échelles de temps : instantanée, événementielle et annuelle. La thématique abordée peut être structurée en trois points :
1. Représentativité de la turbidité comme outil d’analyse du transport solide en réseau d’assainissement ;
2. Evaluation des masses des particules et des contaminants et analyse des processus;
3. Dynamique des flux et des concentrations à l’échelle intra-événementielle.

18/03/2015 à 13h00, Salle Fourcade

Isabelle Morgant - 21/07/16

Traductions :

    A voir

     

     

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)