Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Le Callonnec Laurence

Equipe : Biominéralisations et environnements sédimentaires

Maître de conférences

UPMC - Campus Jussieu, Tour 56-55, 5e étage, Case courrier 116

Tél : 01 44 27 47 90 - laurence.le_callonnec@upmc.fr

Thèmes de recherche

- A partir de l'enregistrement géochimique (éléments traces et isotopes stables carbone et oxygène) des sédiments carbonatés (roches et biominéralisations), je cherche à caractériser les grandes perturbations des cycles géochimiques et les relations qui peuvent exister avec les changements climatiques, environnementaux et les crises biologiques à toutes les échelles de temps. Mes axes de recherche se focalisent sur une étude géochimique couplée à l’analyse lithologique des sédiments carbonatés marins anciens pour des périodes de temps clés, et sur une étude des sédiments récents marins et continentaux.

- Plusieurs chantiers sont ainsi développés, sur des séries anciennes essentiellement d’âge Paléogène en domaine marin profond (Téthys, Pacifique, Atlantique) et en domaine continental (Bassin Parisien), afin de comparer les modalités d’enregistrement d’un même événement global dans différents environnements. Une approche stratigraphique pluridisciplinaire à différents intervalles de temps permet de mieux comprendre les paramètres physico-chimiques contrôlant le dépôt.

- Un second axe traite des modalités d’enregistrement biochimiques par la coquille des lamellibranches dulçaquicoles. Des approches expérimentales in situ et en laboratoire ont été mises en œuvre. Il est très difficile de mettre en relation le fonctionnement d’un écosystème aquatique continental avec les cycles biochimiques et la variabilité des concentrations en éléments majeurs et métaux dissous des eaux. Ceci est d’autant plus important dans les milieux sous influence anthropique susceptibles de bouleversements brutaux. L’objectif est d’utiliser des organismes ubiquistes : les mollusques, comme sonde naturelle de l’environnement. La minéralisation de leur coquille en calcite ou aragonite permet l’incorporation, en continu, dans le réseau minéralogique d’éléments chimiques. Ces organismes sont donc susceptibles d’enregistrer indirectement les concentrations en trace et en métaux dissous dans l’eau ainsi que les conditions environnementales (température, trophiques…) via les rapports isotopiques de l’oxygène et du carbone. Les mollusques peuvent donc se révéler de bons enregistreurs des variations plus ou moins brutales d’un écosystème durant leur période de vie.

- Une application de ce second axe a permis d’utiliser ces objets afin de préciser les reconstitutions archéologiques de la ville de Lyon depuis l’Antiquité jusqu’à l’Epoque Contemporaine en se focalisant sur des intervalles climatiques et hydrologiques clés tels que l’Optimum Climatique Médiéval et le Petit Age Glaciaire.

Bibliographie récente

- Thibault N, Galbrun B, Gardin S, Minoletti F, Le Callonnec L. (2016).  The end-Cretaceous in the southwestern Tethys (Elles, Tunisia) : orbital calibration of paleoenvironmental events before the mass extinction. International Journal of Earth Sciences, 105, 3,771-795, doi: 10.1007/s00531-015-1192-0
- Le Callonnec L., Renard M., De Rafelis M., Minoletti F., Beltran C., Jan Du Chêne R. (2014). Evolution of the trace element contents (Sr and Mn) of hemipelagic carbonates from the Zumaia Paleocene section (Gipuzkoa, Spain): implications for the knowledge of seawater chemistry during the Selandian. Bull. SGF, 185, 6, 413-436, doi :10.2113/gssgfbull.185.6.413
- Hermoso M., Delsate D., Baudin F., Le Callonnec L., Minoletti F., Renard M., Faber A. (2014). Record of Early Toarcian carbon cycle perturbations in a nearshore environment: the Bascharage section (easternmost Paris Basin). Solid Earth, 5, 793-804. http://www.solid-earth.net/5/793/2014/se-5-793-2014.pdf

Enseignement

- Enseignements en L1 (Thèmes : géosciences, cartographie et identification des trois familles de roches, Orientation et Insertion professionnelle)
- Enseignements au CNED niveau L1.
- Enseignements en L2, L3, M1 et M2 (Sédimentologie, stratigraphie et géochimie).

Responsabilités

- Co-directrice de la licence 1 portail Biologie-Géologie-Chimie jusque janvier 2017
- Co-responsable jusque juin 2016 du dispositif référent en L1
- Co-responsable de l’UE 1T002 (UE de géologie second semestre de L1) jusque juin 2017
- Responsable de l’UE 1T001 (UE de géosciences au semestre 1 de L1) au CNED jusque juin 2016
- Membre au conseil de l’Association des Géologues du Bassin de Paris (AGBP)
- Membre de la Commission Régionale du Patrimoine Géologique (CRPG) pour l’Ile de France
- Membre du conseil scientifique de la Maison de la Pierre de Saint Maximin

20/12/17

Traductions :

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 138 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 26 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 13 ATER et post-docs
    • 36 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 18 collaborateurs bénévoles (dont 9 émérites)