Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Déformations, sismotectonique, imagerie, relief - DéSIR

  1. PRÉSENTATION
    1. Thème 1 : Tectonique, fluides et processus de surface
    2. Thème 2 : Imagerie, tectonique récente, sismotectonique
    3. Thème 3 : Déformations, contraintes et rhéologie de la lithosphère continentale
    4. MEMBRES
      1. Responsable d'équipe
      2. Chercheurs et enseignants-chercheurs permanents
      3. Emérites et collaborateurs bénévoles
      4. Doctorants

PRÉSENTATION

L’équipe DéSIR « Déformations, Sismotectonique, Imagerie, Relief » étudie le comportement de la lithosphère depuis le court terme « sismogénique » jusqu'au long terme « géologique » et son couplage aux interfaces et avec les fluides. 

Les travaux de recherche s’organisent autour de trois thèmes principaux : 

  • Interactions processus superficiels-processus profonds, rôle des fluides 
  • Sismotectonique et comportement court-terme de la lithosphère, imagerie 
  • Déformations et comportement long-terme de la lithosphère 


Aborder ces problématiques nécessite une approche pluridisciplinaire et multi-scalaire: l’équipe dispose d’une grande variété de compétences qui vont de la géomorphologie à la géophysique en passant par la géologie de terrain. Ces compétences sont mises en oeuvre pour acquérir des données pertinentes et contraignantes sur la durée, l'amplitude et la répartition des déformations de la lithosphère et sur les facteurs qui en contrôlent la localisation, afin de mieux comprendre la mécanique lithosphérique à différentes échelles de temps et d’espace, puis de la modéliser. Les dimensions des objets naturels étudiés sont très variables, depuis les frontières de plaques et les chaînes de montagnes jusqu’à l’échelle de la lame mince et du cristal ; leur étude permet d’appréhender la rhéologie lithosphérique à des échelles de temps très différentes et donc complémentaires : plusieurs Ma pour la mise en place et l’évolution des grandes structures, 10-100 ka pour l’évolution des failles, quelques centaines d’années à quelques ka pour le cycle sismique, l’année pour les mouvements actifs mesurés par GPS. 

Thème 1 : Tectonique, fluides et processus de surface

La formation et l’évolution des reliefs résultent de couplages complexes entre les déformations lithosphériques, les fluides et les processus de surface (érosion, sédimentation) modulés par le climat. La caractérisation et l'intégration de ces couplages sont des points essentiels pour étudier l'évolution des paysages, la cinématique des failles, ou bien encore établir des bilans de matière et quantifier les flux des reliefs vers les bassins. Les travaux de l’équipe portent plus spécifiquement sur la géomorphologie quantitative (mise en place des réseaux de drainage, leur organisation géométrique et leur degré d’incision afin de quantifier les processus d’érosion/sédimentation et de soulèvement) et sur les interactions fluides-roches-déformation dans les bassins et les orogènes.

Chantiers : Pyrénées, Taiwan, Zagros, chaînes péri-méditerranéennes, Brooks Range

Thème 2 : Imagerie, tectonique récente, sismotectonique

Les études de tectonique récente/active permettent d’appréhender le comportement court-terme des failles et de la zone sismogénique, ainsi que l'aléa sismique. Les travaux de l’équipe portent sur l’imagerie par télédétection (analyse du signal topographique à plusieurs échelles spatiales, INSAR) ainsi que sur le GPS pour identifier les zones de déformations actives et quantifier les déformations. 

Chantiers : Iran, Pérou-Equateur, Haïti, Méditerranée, ride Owen

Thème 3 : Déformations, contraintes et rhéologie de la lithosphère continentale

Les déformations lithosphériques sont contrôlées par les conditions aux limites cinématiques mais également par la nature et la structure de la lithosphère, son état thermique et sa pré-structuration au moment du rifting ou de l’orogenèse. Les recherches menées dans l’équipe visent à caractériser et quantifier les déformations long-terme et à en préciser les facteurs localisants, à petite échelle (lithologie, conditions P-T et fluides pré-/syn-orogéniques) comme à grande échelle (liens entre propriétés thermomécaniques héritées des continents et leurs déformations dans les zones de convergence ou de divergence). Caractériser la rhéologie requiert aussi une bonne connaissance des relations contraintes/déformations. Si les orientations des contraintes actuelles sont connues, ce n’est pas le cas de leurs magnitudes. Un volet des travaux de l’équipe porte sur la quantification des (paléo) contraintes, afin de valider les prédictions des récents modèles numériques de plis, de chaînes plissées d’avant-pays ou de bassins sédimentaires, et donc les rhéologies utilisées dans ces modèles. 

Chantiers : Alpes, Pyrénées, Zagros, Taiwan

MEMBRES

Responsable d'équipe

Olivier LACOMBE (Professeur)

Chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

Emérites et collaborateurs bénévoles

Doctorants

 

Isabelle Morgant - 17/10/17

Dans cette rubrique

Traductions :

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)