Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Pascal Marie Lola

Equipe : Pétrologie, Géochimie, Minéralogie, Magmatisme

Chargé de Recherche

UPMC - Campus Jussieu, Tour 46-00, 4e étage - Case courrier 110

Tél : 01 44 27 52 40 - marie-lola.pascal@upmc.fr

Thémes de Recherche

Processus métasomatiques de haute température.

Contexte volcanique : lorsque le sous-bassement d’un volcan contient des roches carbonatées, comme c’est le cas du Vésuve, les interactions du magma avec ces roches carbonatées en période pré-éruptive ont pour conséquence la formation de skarns aux épontes de la chambre magmatique et de fluides dont la composition (H2O, CO2) peut exercer une influence majeure sur la dynamique éruptive. L’objectif est de reconstruire l’historique de ces interactions, de leurs conditions physico-chimiques et des fluides impliqués, à partir des multiples associations minérales et réactions observées dans les skarns éjectés par la dernière éruption plinienne majeure, celle de 1631.

Contexte mantellique sous-continental : Les xénolithes mantelliques remontés à la surface par les magmas alcalins sont une source d'informations sur les processus métasomatiques qui enrichissent en différents éléments une lithosphère préalablement appauvrie par fusion partielle. Ces xénolithes contiennent souvent des verres silicatés dont l'origine reste débattue : anciens liquides formés in situ par fusion partielle du manteau ou résultant d'interactions entre la péridotite primaire et des agents métasomatiques, ou liquides résultant de l'infiltration du magma-hôte, ou encore produits de la décompression de phases hydratées lors de la remontée du magma. Dans ce débat un point crucial, actuellement peu documenté, est de déterminer les conditions d'équilibre des assemblages observés dans les poches à verre silicaté, afin de contraindre l'évolution P-T-X du système par la modélisation thermodynamique. Le matériel choisi pour l'étude des sites réactionnels fluide/roche, xénolithes anhydres et hydratés (à amphibole et mica) provient de la région du Devès (Massif Central).

Bibliographie récente

Articles

Pascal M.L., Di Muro A., Fonteilles M., Principe C. (2009) Zirconolite and calzirtite in banded forsterite-spinel-calcite skarn ejecta from the 1631 eruption of Vesuvius: inferences for magma-wallrock interactions. Mineralogical Magazine 73, 333–356.
- Blancher S., D'Arco P., Fonteilles M.,Pascal M.L.(2010) Evolution of nepheline from mafic to highly differentiated members of the alkaline series: the Messum complex, Namibia. Mineralogical Magazine 74, 415 – 432.
Pascal M.L., Fonteilles M., Boudouma. O., Principe C. Qandilite from Vesuvius skarn ejecta: conditions of formation and miscibility gap in the ternary spinel – qandilite – magnesioferrite. Canadian Mineralogist, accepté.
- Fialin, M., Wagner, C.,Pascal, M.L. Oxidation of mafic glassy melt pockets in a spinel lherzolite xenolith examined by iron speciation with the electron microprobe. Soumis à Mineralogical Magazine

Vulgarisation

- Conférence à l'A.MI.S, 6 Novembre 2010: Pourquoi le Vésuve produit-il une telle variété de minéraux ?

16/02/17

Traductions :

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 155 membres dont :

    • 16 professeurs (dont 2 associés)
    • 28 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 13 ATER et post-docs
    • 50 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 18 collaborateurs bénévoles (dont 9 émérites)