Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

ERC RHEOLITH

Comment la lithosphère se déforme-t-elle à l’échelle des temps géologiques ?

Advanced grant ERC 2012-2017

Co-responsables L. Jolivet (Isto) et E. Burov (Istep)

 

 

Le projet “RHEOLITH” (2012-2017) de Laurent Jolivet (ISTO, CNRS-INSU, Université d’Orléans ) et d’Evgueni Burov (ISTEP, CNRS-INSU, UPMC) sélectionné parmi les Advanced Grant 2011 de l’European Research Council (ERC) porte sur un volet très compétitif du programme Advanced ERC Grants d’European Research Council.  C'est le premier Advanced ERC Grant en Sciences de la Terre accordé directement à un chercheur d’UPMC, ainsi que le premier projet Européen de ce type avec un fort composant de modélisation numérique des processus géodynamiques. 

Avec un budget de plusieurs millions d’euros, le projet ambitionne de conjuguer les différentes approches sur des cibles géologiques précises afin de mieux comprendre le comportement de la lithosphère selon des contextes géodynamiques clés. En effet, des visions fondamentalement différentes de l’aptitude de la lithosphère continentale à se déformer (rhéologie) à l’échelle des temps géologiques sont encore débattues. 
Selon les cas, le manteau lithosphérique est considéré soit comme très résistant, soit au contraire comme très déformable. Pour le porteurs du projet, la vision de la rhéologie est floue tout d’abord parce qu’elle est vue sous des angles différents par les géologues, les expérimentateurs et les modélisateurs numériques. Ces différences correspondent à des échelles spatiales et temporelles d’observation propres à chaque discipline et au niveau de détail atteint par ces différentes approches.

En savoir plus sur le site de l'INSU-CNRS

25/02/16

Traductions :

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 141 membres dont :

    • 15 professeurs
    • 25 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 10 ATER et post-docs
    • 42 doctorants
    • 24 ITA-IATOS
    • 19 collaborateurs bénévoles (dont 10 émérites)