Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
ISTeP - UMR 7193
Institut des Sciences de la Terre de Paris

Les coccolithophoridés à l’Anthropocène : changement de l’ultrastructure de leurs biominéraux face à l’acidification océanique

Une équipe de chercheurs de l'Institut des sciences de la terre Paris (ISTeP, CNRS/SU) a analysé les effets de l’acidification océanique sur la production de calcite par les coccolithophoridés, non pas empiriquement comme cela est classiquement entrepris, mais en quantifiant les changements ultrastructuraux de leurs biominéraux, les coccolithes. Cette étude contribue à une meilleure compréhension des effets de la diminution de pH de l’eau de mer sur les processus de biominéralisation chez ce groupe biologique d’intérêt à la fois climatique et paléoclimatique.

Voir l'article sur le site du CNRS-INSU

20/12/18

Traductions :

    Appartenant à

    20/09/18

    Chiffres clés

    L'ISTeP comprend 129 membres dont :

    • 12 professeurs
    • 23 maîtres de conférences
    • 2 directeurs de recherche
    • 4 chargés de recherche
    • 15 ATER et post-docs
    • 34 doctorants
    • 25 ITA-IATOS
    • 14 collaborateurs bénévoles (dont 7 émérites)